LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le jeune intermittent est un mode d’alimentation fort connue à travers le monde et les générations. Cette mode d’alimentation consiste à réduire la quantité des aliments, à changer la composition alimentaire et surtout à réduire le nombre de repas journaliers. Elle se résume à priver l’organisme de son mode alimentaire habituel. Au premier contact avec la notion du jeûne intermittent, il est facile de penser que ce jeûne pourrait créer des dommages à la santé. Cela est dû aux idées reçues sur l’alimentation. Cependant, la popularité de cette mode alimentaire est devenue possible grâce à ses bienfaits sur l’organisme.

La perte de poids

Pour plusieurs, la principale raison avancée pour commencer un jeûne intermittent est la perte de poids. Il s’agit en effet, d’une réelle source de motivation parce que le jeûne intermittent est capable d’apporter la satisfaction lorsqu’il est bien fait. Pour être surpoids, il faut accumuler sur une longue période de la graisse. Les aliments consommés sont mal digérés et le stock de graisse établi par l’organisme reste intouché. En suivant les normes d’un jeûne intermittent, le mécanisme de prise de poids connaît une nette inversion.

L’efficacité du jeûne intermittent dans la régulation du poids est simple et facile à comprendre. En réduisant le nombre de repas par jour, l’organisme se voit privé de nouvelles sources de graisses. Les aliments contenant de la graisse sont évités durant le jeûne. Le connaît alors une absence de glucoses. Dans ce besoin de glucoses pour son bon fonctionnement, le corps se retrouve dans l’obligation d’aller puiser dans les réserves de graisses préétablies. Des calories sont ainsi brûlées et la graisse est éliminée.

Une amélioration de la performance physique

L’hormone de croissance est le principal stimulus de la croissance et de la reproduction cellulaire chez l’humain. Cette hormone connait une augmentation de sécrétion avec le jeûne intermittent. En effet, après 3 jours de jeûne, les niveaux d’hormone de croissance connaissent une augmentation fulgurante. Le jeûne intermittent étant une façon de manger limitant le temps de manger à une courte période de temps, il contribue à optimiser les degrés d’hormone de croissance de deux manières principales.

En premier lieu, il réduit la graisse corporelle, ce qui affecte immédiatement la production de l’hormone. Deuxièmement, le niveau de l’insuline est maintenu bas, car la nourriture entre rarement dans l’estomac. Par ailleurs, une augmentation de l’insuline peut perturber la production d’hormone de croissance naturelle. Il n’était pas soupçonnable que jeûner pourrait faire grandir, mais le fait est que bien faire un jeûne intermittent fait automatiquement remarquer une prise de taille. Toute la performance physique connaît un accroissement.

Régulation de l’insuline

Le jeûne alterné aide à réguler la sécrétion de l’insuline, à réduire la résistance à l’insuline et à maintenir une glycémie saine. En vieillissant, les cellules ont tendance à développer une résistance à l’action de l’insuline et entraînent ainsi la destruction de nombreux systèmes de l’organisme. Un mode de vie sédentaire, un manque progressif de sommeil, une alimentation moderne et un stress excessif vont accélérer cette résistance. C’est cette hormone qui dirige les acides aminés, les glucides et les graisses vers les cellules musculaires, hépatiques ou adipeuses.

Sa présence en bonne dose dans le corps humain est donc d’une importance capitale. Elle est produite dans le corps humain suite à chaque repas. Le jeûne intermittent en réduisant le nombre des repas participe par conséquent à sa régulation. Ce jeûne permet à l’organisme de restaurer la sensibilité à l’insuline et un contrôle optimal de la glycémie. Il est également très bienfaisant pour la santé du cœur. La régulation de l’insuline a un champ d’action très vaste au niveau de la santé en général.

Une amélioration du temps de récupération

La pratique du jeûne sera l’un des meilleurs traitements pour prévenir un grand nombre de maladies et devrait faire partie des habitudes humaines. Il est important de connaître une chose essentielle : lorsque l’on jeûne, le corps entre systématiquement dans un mode de purge. Lorsque le corps n’est plus en état de digestion complète, il peut mobiliser son énergie vitale pour activer sa capacité d’auto-guérison pour le nettoyage. Cet état de non-digestion en permanence est offert au corps par le jeûne intermittent.

Cela peut s’expliquer simplement comme suit : manger constamment tout au long de la journée va obliger le corps à dépenser beaucoup d’énergie nerveuse pour la digestion. En effet, la digestion consomme plus de 50 % des ressources nerveuses, et certains aliments peuvent même mettre plusieurs heures à être complètement digérés. C’est cette dépense énergétique qui explique la fatigue ressentie à la fin de certains repas. Grâce au jeûne intermittent, l’organisme peut consacrer cette énergie à l’auto-guérison.

- A word from our sposor -

spot_img

Les bienfaits du jeûne intermittent